SAMHAIN, mourir pour mieux renaître

C'est dans la nuit du 31 octobre au 1er Novembre qu'est célébrée la fête de Samhain.

Cette fête païenne m'inspire beaucoup, car elle est basée sur une compréhension profonde de la Nature et de tout ce qu'elle peut nous transmettre comme enseignements.


Entre l'équinoxe d'automne et le solstice d'automne, cette fête est le prélude à l'hiver qui prépare la Terre à affronter, le froid. Elle marque le début et la fin de l'année celtique. C'est une étape de profonde connexion au monde mystique. Dans le prolongement des derniers mois, cette fête de Samhain permet de réfléchir sur l'année écoulée, de parachever le bilan de ce qui a été bénéfique ou ne l'était pas. Rebaptisée Toussaint au IXe S. , cette fête conserve son aura de portail spirituel entre les mondes immatériels et physique.

Cette nuit du 31 Octobre au 1er Novembre, est le passage sacré de l'ombre et du silence, de la mort et de la renaissance. Les énergies vibratoires sont très hautes.


Dans la mythologie celtique, deux saisons rythment l’année : la saison claire et la saison sombre. La fête de Samhain serait un jour de transition n’appartenant à aucune de ces deux saisons. Elle annonce le passage à la saison sombre ainsi que le début d’une nouvelle année. Elle coïncide aussi avec la fin de la saison des moissons. On récolte les derniers fruits et les dernières graines. Les préparatifs pour les mois d'hiver s’achèvent peu à peu. Samhain est plus ancienne qu’Halloween. La grande différence est que Samhain célèbre cette transition de saisons et représente une fête spirituelle de communion avec la Nature.

Comme dans la légende de Déméter et de Perséphone, la déesse celte de la Nature retournait dans les mondes souterrains pendant la saison sombre, période de gestation avant la renaissance du printemps. Dans la Nature à cette période, la croissance des végétaux est ralentie par le froid et le manque de lumière. La végétation "meurt" doucement en attendant le printemps prochain. Cette énergie de mort est présente pour le moment dans la nature. Observe la chute des feuilles, l’hibernations des animaux, la dormance des végétaux.

C'est pour cela que les Celtes considéraient Samhain comme la période de l'année où la frontière entre le monde des morts et celui des vivants est la plus fine, la plus poreuse... Ton intuition serait plus grande, ta conscience plus vaste. Le contact avec l'invisible en serait facilité. C'est le moment de sortir oracles et tarots !

Samhain permettrait aux morts de renouer avec les vivants pendant quelques jours! C’est le temps d’honorer la mémoire des ancêtres et des défunts. La tradition veut qu'on prépare un repas pour eux et qu'ils viendront nous rendre visite cette nuit du 31 octobre!


Samhain est donc un temps pour honorer les mondes invisibles, la mort, le cycle qu'elle engendre (mort-transformation-renaissance). Cette fête t' invite aussi à entrer en toi, à explorer ton intériorité. Elle t'amène à accepter la mort et à la fois à exprimer l’espoir car la mort porte en elle la vie, la renaissance. Tout ce qui meurt revient à la vie. Rien ne se perd, rien ne se créer tout se transforme. Dans la vie, la plupart des choses suivent cette loi du cycle. Quand nous mourons nous devenons le terreau fertile pour la vie, les insectes, les végétaux… La vie traverse la mort et se transforme.

Au niveau symbolique, Samhain marque l'entrée dans la période la plus sombre de l'année. Les jours y sont les plus courts et les nuits les plus longues. L’énergie de la nuit avec toute sa symbolique est plus présente. Il faudra attendre le solstice d'hiver (fin décembre) pour que la lumière reprenne ses droits et que les jours commencent à rallonger. Cette période de l'année t'invite à explorer tes profondeurs, à regarder tes parts d'ombre et à faire face à tes démons intérieurs. C'est un moment symbolique pour t'observer avec lucidité, pour aller à la rencontre de tes zones plus sombres avant de les transmuter pour renaître.

C'est le temps de poser l'intention de la déconstruction de tes anciens schémas pour renaitre à autre chose. La Nature t'invite à laisser mourir une part de toi même, encombrante, obsolète et de choisir celle que tu veux nourrir et voir germer. Cette énergie de mort nous reconnecte donc avec notre pouvoir créateur et avec la vie. (RITUEL 1)

Se connecter à ta foi et à ta confiance. La lumière reviendra. Même si la nuit est longue et profonde, la lumière demeure et renait. (RITUEL 2)

C'est le moment de te reconnecter à ta lignée (RITUEL 3) N'hésite pas à me laisser un message sous l'article, pour me partager ce que tu as ressenti lors de la réalisation des rituels. Namasté, Delphine

--------------------------------------------------------------------------

Je te propose de réaliser 3 rituels pour Samhain: RITUEL 1: La déconstruction de tes anciens schémas Pour ritualiser cette intention, tu peux noter sur un bout de papier les ombres que tu souhaites lâcher, les démons que tu veux éloigner. Jette ce papier au feu pour matérialiser cette transformation. Ensuite, regarde le feu et visualise ce que tu souhaites désormais créer. RITUEL 2: Se connecter à ta foi et à ta confiance. La lumière reviendra. Même si la nuit est longue et profonde, la lumière demeure et renait. Tu peux ritualiser cette symbolique en allumant des lanternes ou des bougies, symbole de la lumière demeurant dans l’obscurité. RITUEL 3: Honore tes ancêtres et ta lignée, en allumant des bougies pour guider leurs âmes et en proposant des offrandes à la Terre. Rituel des Ancêtres Prévoir une bougie, une bobine de fil blanc, une paire de ciseaux. Honore tes ancêtres, seul, à plusieurs ou en famille. Ouvre le cercle. Allume des bougies, et appelle Ixchel, la patronne des tisseuses et déesse des cycles de la vie. Elle aide à se connecter à ton ascendance. Prends la bobine de fil blanc, et déroule la en énonçant les prénoms de ta lignée matriarcale et patriarcale: " Je suis Delphine, la maman de X et Y, la fille de ..., la petite fille de ..., l'arrière petite fille de ..." Et tu remontes aussi loin que tu connaisses ta lignée. Lorsque tu as terminé, coupe le fil, et relie les 2 bouts par un noeud. Scelle le à la cire de bougie. Ressens que tu fais partie de ce cercle, et prends le temps d'accueillir tes émotions. Puis enterre ou brûle ce fil. Ferme le Cercle.

-------------------------------------------------------------------------- sources: - Gardiennes de la Lune de Stéphanie Lafranque et Vic Oh